Cweb Blog

Le genre humain face aux machines

Posted by in REWIND

La question du genre ne préoccupe pas seulement le pape mais aussi le milieu de la robotique. Pendant que certains créent des mondes virtuels ou se questionnent sur la sécurité de notre web, d’autres se préoccupent d’humaniser des machines pour qu’elles nous ressemblent, avec nos qualités et nos défauts.

Donner un sexe aux robots, la question mérite d’être posée

Le genre fait aujourd’hui débat et s’invite même dans la robotique. Plusieurs études montrent que l’humain à tendance à genrer les robots sans même s’en rendre compte.
Les astronautes de la NASA s’adressent par exemple à leur robot assistant en disant « lui » alors que le robot en question est d’un genre neutre. Valkyrie, le robot à l’apparence délibérément féminine qui sauve des vies humaines est pourtant perçue comme de sexe masculin car elle remplie des tâches associées généralement aux hommes (pompiers, sauveteurs).
La question de l’apparence des futurs robots qui nous assisterons au quotidien est primordiale car cela crée du lien. Nous avons tendance à plus faire confiance à une figure féminine. À l’inverse, un robot à l’apparence très masculine nous renvoie vers les représentation des films de science-fiction, où la machine est hostile à l’homme (Terminator, iRobot, etc.) et donc, nous avons plus tendance à être sur nos gardes en présence de robots mâles.
Reste que la question du masculin/féminin reste centrale pour l’être humain et pour le robot.
// LIRE REWIND #5

Hacktivisme et activisme 2.0

Posted by in REWIND

Au Congo comme en Arabie Saoudite, internet est un espace de liberté. Mais est-on libre ou dépendant de cette technologie de plus en plus intelligente ? Les dossiers de la semaine ne répondrons pas à toutes vos questions mais vous pousserons à réfléchir.

Des activistes congolaises utilisent la technologie pour promouvoir le droit des femmes

À 29 ans, Christiane Binja est un sacré bout de femme comme on dirait chez nous (ou chez moi). Malgré les énormes risques qu’elle courre dans son pays natal, le Congo, elle veut donner la paroles au leaders féminins grâce à la technologie. Le viol, le harcèlement, la prison, la mort, tout ça, elle s’en moque. Pour la deuxième année, elle organise le Goma Web Activism Summit, un événement qui permet d’apprendre aux femmes à utiliser les réseau sociaux, les blogs et autres moyens d’expression en ligne pour parler de la condition des femmes au Congo et de montrer que les femmes ne sont pas des « citoyennes de seconde zone » comme le pense les trois-quarts de la population.
// LIRE REWIND #4

Allo, Trips et YouTube Heroes : la Googlemania continue

Posted by in BRÈVES DE CLAVIER

Google est dans tous ses états cette semaine. Entre Allo, Trips et YouTube Heroes, on ne s’est pas ennuyé. Yahoo de son côté s’est juste fait pirater 500 millions de comptes et chez Tesla se sont des voitures qu’on pirate.

Google Allo ne tient pas ses promesses et énerve Edward Snowden

La nouvelle application mobile de messagerie signée Google est de sortie. Disponible sur Android et iOS, Allo fonctionne un peu sur le modèle du Messenger de Facebook : une interface permettant de suivre toutes ses conversations, de s’envoyer des photos, de travailler en groupe et de faire appel à Google Assistant. Cool non ?
Non. On est bien loin des promesses que Google faisait lors de la présentation du produit en mai dernier, surtout en matière de respect de la vie privée. Et ce n’est pas Edward Snowden qui dira le contraire.
// LIRE LES BRÈVES DE CLAVIER #3

La cyberguerre a-t-elle déjà commencé ?

Posted by in REWIND

Qu’ils travaillent légalement ou non, les pirates sont des acteurs majeurs du monde numérique et de la cybersécurité. Déstabilisation de gouvernements, piratage de matériel militaire ou médical, il y en a même qui piratent des voitures. Parfois lanceurs d’alerte ou héros de la liberté, vont-ils parfois trop loin ?
Éléments de réponse en 9 histoires qui ont fait l’actu cette semaine sur le web.

Quand investir dans le piratage informatique devient une question de vie ou de mort

Petit retour en arrière sur une affaire de piratage de matériel médical qui a eu lieu cet été aux États-Unis et qui est passée assez inaperçue.
Une agence de cybersécurité, MedSec, a prouvé qu’il était possible de pirater des défibrillateurs et des pacemakers commercialisés par St. Jude Medical. On découvre ensuite que cette cyberattaque menée par MedSec a été commanditée par Muddy Waters, un site spécialisé dans le dénichage de « dossiers » sur les entreprises américaines. Leur premier rapport sur les pacemakers de St. Jude Medical est accablant et le second rapport n’est pas plus optimiste.
En dévoilant leurs informations au public, Mudy Waters et MedSec ont révélé un énorme scandale et fait perdre énormément d’argent et d’investisseurs à St. Jude Medical.
Mais est-ce bien nécessaire ?
// LIRE REWIND #3